Marche Mondiale des Femmes Europe : Caravane européenne « Corps et territoire »

mercredi 4 février 2015
par  Ruptures
popularité : 46%

Marche Mondiale des Femmes Europe : Caravane européenne « Corps et territoire »

Organisée dans le cadre de la Marche Mondiale des Femmes 2015 du 8 mars au 17 octobre 2015

Nous, femmes de la MMF de la Région Europe, serons en marche du 8 mars au 17 octobre 2015 dans une caravane, qui ira de la Turquie jusqu’au Portugal, pour rendre visibles nos diverses réalités, sexuelles, politiques et économiques dans le cadre de notre 4ème Action Internationale. Comme nous le faisons depuis 1998, nous continuerons à travailler à la construction d’un autre monde, en partant de nos stratégies, de nos réflexions et de nos alliances internationales ; en nous réaffirmant dans la résistance, l’affrontement et la construction d’alternatives au modèle patriarcal, capitaliste, raciste, lesbophobe et colonial. La Caravane européenne des femmes de la MMF2015 diffusera et dessinera des alternatives de femmes, plaçant la solidarité internationale au cœur de nos actions. Notre expérience s’est consolidée comme une force internationale, actualisant le féminisme comme projet qui garantisse l’égalité entre toutes les femmes, dans une société d’hommes et de femmes libres et égaux, sans oppression ethnique ou religieuse, avec le libre-exercice de notre sexualité.

Dans la période actuelle, où l’on assiste à une forte restructuration du capitalisme pour maintenir son niveau maximum d’exploitation et d’oppression, renforcé par la privatisation des services, des espaces et des biens publics, en intégrant dans la logique du marché tout ce qui peut être commercialisé. Cela rend plus visible le système hégémonique dans lequel nous vivons, basé sur un modèle de croissance illimitée, impossible, injuste et insoutenable.

L’exploitation de la nature, les attaques aux droits et à la souveraineté des peuples, le contrôle sur le corps et la vie des femmes, l’accroissement de la militarisation, la criminalisation et la violence sont des mécanismes qui soutiennent l’accumulation par dépossession, basés sur l’expansion de la marchandisation à toutes les dimensions de la vie humaine. Cela se confirme particulièrement avec l’exploitation du corps des femmes, contrôlé et régulé à partir de règles morales de sexualité – hétéro-normative, lesbophobe, phalique, centrée sur le plaisir masculin. De plus, la maternité et le modèle de beauté sont imposés. La violence patriarcale est présente dans la vie quotidienne de toutes les femmes, souvent essentialisée et légitimée, renforcée par les inégalités de classe et de « race », rendant visible le manque de reconnaissance des femmes en tant que sujets autonomes.

Nous construisons une économie féministe et solidaire, modifiant les modèles de reproduction et de production, de distribution et de consommation. De plus, nous reconnaissons et valorisons le travail domestique et les soins comme éléments fondamentaux pour une vie humaine durable et soutenable. Pour tout cela, nous exigeons des politiques d’émancipation fondées sur la base d’une souveraineté alimentaire et populaire.

Nous affirmons que l’auto-organisation des femmes est notre stratégie de renforcement en tant que sujets politiques, que nous construisons une force mondiale, en alliance avec les mouvements sociaux qui partagent notre lutte anti-capitaliste et pour une société basée sur les valeurs de liberté, d’égalité, de justice, de paix et de solidarité.

Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous resterons en marche !

Appel issue de la réunion européenne de la Marche Mondiale des Femmes-Europe au Pays Basque, Donosti octobre 2014.

Contact courriel : femvan@marchemondiale.org