Judo - Arabie saoudite. Pas de hijab sur le tatami

vendredi 27 juillet 2012
par  Ruptures
popularité : 2%

Judo - Arabie saoudite. Pas de hijab sur le tatami

La Fédération internationale de judo a interdit, jeudi, à la Saoudienne Wojdan Shaherkani de porter un hijab pendant les compétitions à Londres

Shaherkani, 18 ans, devait être l’une des deux seules représentantes féminines de l’Arabie saoudite aux Jeux olympiques. C’est la première fois que le royaume accepte d’envoyer des femmes. Sa participation est maintenant fortement compromise.

La permission de l’Arabie saoudite était sujette à des règles strictes. Les deux athlètes devaient respecter un code vestimentaire, être accompagnées de « gardiens » et ne pas se mêler aux hommes.

La participation de Shaherkani était déjà contestée pour des raisons de sécurité. Celle-ci ne pratique le sport que depuis deux ans et n’est pas ceinture noire.

L’autre Saoudienne envoyée à Londres est Sarah Attar, qui participera au 800 m. Elle n’a à peu près jamais vécu en Arabie saoudite. Elle a principalement été élevée en Californie.