Quelle visibilité pour le Marathon féminin ?

dimanche 5 août 2012
par  Ruptures
popularité : 48%

LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES

Association créée par Simone de Beauvoir

6 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris

le 5 août, 2012

COMMUNIQUE

Quelle visibilité pour le Marathon féminin ?

Le Président du CIO va-t-il enfin annoncer qu’il remettra personnellement médaille d’or à la Marathonienne comme il le fait jusqu’à présent pour le vainqueur du Marathon masculin le jour de la cérémonie de clôture ?

C’est l’une des 7 demandes adressées au CIO par le collectif « Justice pour le femmes » lancé par la LDIF et la CLEF et soutenu par le Lobby Européen des Femmes (rassemblant 2500 ONG en Europe)

Par ce geste symbolique fort, il marquerait la volonté du Mouvement Olympique de donner la même reconnaissance aux athlètes femmes et hommes et il rendrait hommage aux pionnières du sport

Le Marathon est encore aujourd’hui au cœur de l’Olympisme : avant la cérémonie de clôture, la seule médaille d’or remise personnellement par le Président du CIO, l’est au vainqueur du Marathon. Pourquoi pas à la marathonienne ?

Lors de la première édition des JO modernes à Athènes (1896), la Grecque Stamatha Revithi, dite Melpomene, se vit refuser le droit de participer au Marathon parce qu’elle était une femme. Elle s’obstina et fit sa course en solitaire, en un temps honorable et... entra dans la légende.

Ce n’est qu’en 1984, aux JO de Los Angeles que le Marathon sera ouvert aux femmes il fût remporté par l’Américaine Joan Benoît. C’était un 5août, il y a 28 ans ! Comment mieux fêter cet anniversaire-là ?

A quand la fin du sexisme ordinaire dans l’Olympisme ?

Contacts

Annie Sugier (Présidente de la LDIF) : annie.sugier@gmail.com

Linda Weil-Curiel (Secrétaire Générale de la LDIF) : Linda Weil-Curiel w113111@club-internet.fr