Communiqué de presse de Regards de femmes

lundi 25 juin 2012
par  Ruptures
popularité : 7%

Communiqué à la prese envoyé ce matin à la suite des déclarations de Najat Vallaud Belkacem sur le système prostitueur

C O M M U N I Q U E A L A P R E S S E, le 25 juin 2012

Regards de femmes apprécie l’affirmation clairement abolitionniste de Najat Vallaud-Belkacem,

pour libérer la France du système prostitueur,

Regards de femmes a pris connaissance avec satisfaction de la position de Najat Vallaud- Belkacem, Ministre des Droits des femmes sur le système prostitueur. Poser l’interdit, par la loi, de l’achat d’actes sexuels est indispensable pour lutter contre les violences envers les femmes.

Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes, lors de son audition par la mission parlementaire, a rappelé que le corps n’est pas une marchandise ! Il est digne d’être protégé de toute exploitation, de toute commercialisation.

Poser l’interdit, par la loi, de l’achat d’un acte sexuel, est indispensable pour lutter contre les violences envers les femmes. C’est également le fondement d’une éducation non sexiste.

Pour Regards de femmes, la servitude, volontaire ou forcée, des prostitué-e-s exige de s’attaquer au système prostitueur qui repose sur la demande, les acheteurs et sur les vendeurs, les proxénètes et de mettre en place des politiques efficaces d’alternatives à la prostitution pour toutes les personnes désirant quitter l’enfermement prostitutionnel.

Regards de femmes organise dans le cadre de la quinzaine de l’égalité de la région Rhône-Alpes un colloque « Le système prostitueur : violence machiste archaïque » le 8 octobre à Villeurbanne où interviendront des associations françaises de « Abolition 2011 », des ONG européennes de « Pour une Europe libérée de la prostitution » et l’association ukrainienne WCU. Les résultats positifs dans les 3 pays européens pénalisant les clients seront comparés aux violences subies dans les pays règlementaristes.

Nous invitons la ministre Najat Vallaud-Belkacem à conclure ce colloque

Michèle Vianès