Parité politique et sociale

- Parité effective femmes-hommes à toutes les élections
- Promulgation d’un statut de l’élu-e
- Non cumul de mandats
- Limitation des mandats à deux mandats successifs de même nature
- Proportionnelle intégrale dans tous les modes de scrutin
- Modification des institutions et passage à une 6ème République.
- Campagnes féministes de candidat-es de l’association présenté-es aux différentes élections.
- Non à la reconduction des élus condamnés pour agressions sexuelles ou violences.

- Nous revendiquons une peine d’inégibilité pour tout élu condamné à titre définitif pour agression sexuelle ou violence de quelque nature qu’elle soit.

- Parité et intercommunalité.

L’intercommunalité a été écartée du champ de la loi, conséquence les conseils communautaires et les exécutifs communautaires sont parmi les instances les moins paritaires du système français. Or, les intercommunalités sont amenées à prendre un poids de plus en plus grand au sein du bloc communal à mesure que les compétences leur sont déléguées. Il est donc fondamental de respecter le premier article de notre Constitution et que des mesures soient prises pour garantir la parité dans les assemblées intercommunales et dans leurs exécutifs.
A cette fin, à l’occasion de la suppression du conseiller territorial par le gouvernement Sarkozy dont l’application est prévue pour 2014 (fusion de l’élu-e régional et départemental), il peut être envisagé de revenir à un vote par canton) et de mettre en place un scrutin binominal et majoritaire, c’est-à-dire un scrutin à deux têtes pour développer la parité. _ Cette mesure nécessiterait une modification de taille : deux fois moins de cantons, et élection dans chacun d’eux d’un homme et d’une femme, en garantissant ainsi une parité de résultat.
Notre association y voit un autre avantage, celui de rééquilibrer la représentation de la population et celle des territoires.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 17 octobre 2006
par  Administratrice

Le Défi de l’analyse transversale du féminisme politique comme levier de contre-pouvoir, d’alter-pouvoir pour une autre citoyenneté : une utopie ?

Le mouvement populaire face aux questions de pouvoirs : Obstacles et leviers
Des leviers :
1 - Une remise en question des valeurs fondamentales d’oppression et de domination (violences symboliques et physiques)
2 - Une remise en question de la symbolique de la représentation masculine et des (...)

samedi 1er juillet 2006
par  Administratrice

« CHANGER DE REPUBLIQUE, ON S’Y MET ENSEMBLE »

25 novembre 2005 - Villepinte Synthèse des travaux présentée par Monique Dental Animatrice du Réseau Féministe « Ruptures »
Introduction
Profil sociologique des participant-es.
Plus de 70 personnes étaient présentes aux travaux de cet atelier, dont 56 hommes et 14 femmes. Moyenne d’âge : la tranche (...)

samedi 10 juin 2006
par  Administratrice

Pour une 6e République fondée sur des valeurs paritaires

Pour déconstruire les formes universellement masculines de la représentation, pour que les femmes puissent bénéficier de la légitimité de plein droit à la participation politique aux postes décisifs, pour mettre un terme constitutionnel à la conception universaliste et androcentrée de la représentation, (...)

vendredi 5 mai 2006
par  Administratrice

« La parité à l’épreuve des municipales »

Audition commune des Associations le 20 décembre 2001
1. Présentation
Militante associative de longue date, j’ai travaillé dans tous les champs d’action et de solidarité liés à ma conscience féministe. J’ai fondé notamment le Collectif Féministe « Ruptures » qui regroupe aujourd’hui ses activités en (...)

lundi 26 décembre 2005
par  Administratrice

Réactions à l’annonce de la candidature de S. Royal

Paris, le 5 octobre 2005. Lettre ouverte à l’attention de MM. Henri Emmanuelli, député Laurent Fabius, député, ancien 1er ministre, Jean-Luc Mélanchon, sénateur Bien des années se sont écoulées depuis l’époque où certains hommes politiques de la 3ème République affirmaient avec gravité que le (...)