Les féministes contre le projet de loi Macron

dimanche 1er février 2015
par  Ruptures
popularité : 47%

Communiqué

Les féministes contre le projet de loi Macron

Le projet de loi Macron prévoit l’extension du travail du dimanche, en soirée et de nuit dans le commerce. C’est une atteinte grave au code du travail et un pas de plus vers une flexibilité et une exploitation accrue.

Les femmes sont au centre de cette attaque : elles sont majoritaires dans le commerce, où elles cumulent contrats précaires, temps partiels imposés et bas salaires. 73,5% des vendeurs sont des femmes, 78,5% des caissiers sont des femmes La loi Macron prétend leur permettre de gagner plus en travaillant le dimanche et en soirée. Mais nous savons bien que les compensations en vigueur aujourd’hui dans le commerce vont disparaître avec l’extension et la banalisation de ces horaires de travail. Leur situation va se précariser davantage et mettre encore plus en jeu leur santé, leur vie sociale et familiale, notamment l’organisation de la garde et de l’éducation des enfants.

L’extension du travail du dimanche et en soirée touche l’ensemble de notre organisation sociale. Nous ne voulons pas « vivre pour travailler ».

Les travailleuses et travailleurs du commerce se mobilisent pour dire non à cette dégradation de leurs conditions de vie et de travail.

Nous, organisations féministes, apportons notre soutien à la manifestation d’intersyndicale du 26 janvier à Paris, premier jour de débat à l’Assemblée nationale.

Nous appelons à signer massivement la carte-pétition destinée à F. Hollande, éditée par le collectif composé de syndicats, d’organisations politiques et d’associations

Après-midi de mobilisation des féministes

Pour faire signer la carte pétition

Mercredi 28 janvier de 16h à 19h
Devant le centre commercial Italie 2 Galaxie, place d’Italie.

Organisation de Femmes Egalité, Collectif National des Droits des Femmes, CADAC, Les Effrontées, Marche Mondiale des Femmes, Réseau Féministe « Ruptures ».

Contact

Ana Azaria 06 286 56 286