Non à la nomination de Jacques Toubon pour défendre nos droits !

vendredi 13 juin 2014
par  Ruptures
popularité : 40%

Non à la nomination de Jacques Toubon pour défendre nos droits !

Pourquoi c’est important

Le nom de Jacques Toubon a été proposé pour le poste crucial de Défenseur des Droits.
Pourtant par le passé Jacques Toubon s’est :

- opposé à la loi d’abolition de la peine de mort de Robert Badinter
- opposé à la dépénalisation de l’homosexualité
- opposé à la création du délit de révisionnisme
- montré favorable aux commandos anti-IVG.

Il incarne cette caste qui se partage les postes de la République, totalement déconnectée de la société.

En 2014, le Défenseur des droits en France devrait être un ou surtout une jeune activiste associative, pas un énarque RPR de 73 ans à recaser.

Le copinage et l’entre-soi ne sont pas inéluctables : les députés peuvent refuser de confirmer la nomination de Jacques Toubon.

Il ne s’agit pas tant de l’homme - le Toubon d’aujourd’hui n’est pas forcément le Toubon d’hier - que du signal que cette nomination envoie.

Signez pour que les députés lui offrent la retraite qu’il mérite et qu’ils proposent enfin un nom en phase avec les attentes de la société pour défendre et faire progresser nos droits.

Pétition lancée par Mehdi Ouraoui (Conseil national PS) et Julien Bayou (Porte-parole EELV).

Paris le 13 juin 2014.

Premiers signataires : Mehdi Ouraoui (Conseil national PS), Julien Bayou (Porte parole EELV), Emmanuel Poilâne (Directeur de la Fondation France Libertés, militant et candidat Nouvelle Donne), Sergio Coronado (Député EELV), Caroline de Haas (Militante féministe), Laura Slimani (Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes), Caroline Mecary (Avocate au barreau de Paris, Conseillère de Paris, ex co présidente de la fondation Copernic), Jean-François Pellissier (Conseiller Régional, Les Alternatifs), Laura Chatel et Lucas Nédélec (Secrétaires des Jeunes écologistes), Christophe Grébert (élu MODEM), Philippe Marlière (Revues Mouvements & Démocratie et socialisme) Rokhaya Diallo (Militante contre le racisme), Parti Nouvelle Donne.