Déclaration de solidarité de FAE avec les listes féministes aux élections européennes

dimanche 11 mai 2014
par  Ruptures
popularité : 37%

Solange Cidreira, courriel : scidreira@yahoo.fr

De l’extérieur ou de l’intérieur,

L’Union Européenne est-elle transformable ?

Féministes pour une autre Europe nous pensons : NON !

Pourquoi ?

Parce que l’UE est la toile de l’araignée capitaliste, une structure efficace et cadenassée, créée pour le service de la classe dominante afin d’asservir les peuples de plus en plus.

Avec le capitalisme mondialisé, elle a gagné la bataille idéologique, générant le sentiment d’impuissance et le désespoir. Elle engage une stratégie géopolitique grosse d’un danger de guerre au cœur de l’Europe.

Les résistances qui se multiplient sont vaines tant qu’elles n’ont pas l’objectif d’ouvrir une brèche dans cette structure et de la rompre pour la faire disparaître .

Pour cela, nous les femmes qui sommes les plus touchées à chacune des guerres et à chaque décision économique et politique prise contre les peuples, nous appelons à mettre en place une solidarité européenne et internationale des peuples, afin de prendre en mains notre propre destin et d’ouvrir un espace politique et économique de mise en commun.

Car dos au mur, et ne pouvant pas revenir en arrière, il nous faut avoir le courage de proposer notre propre pratique de la liberté et de l’égalité.

Nous avons le désir

Ayons en le courage

Des féministes européennes - notamment le Parti FI ! (Initiative Féministe) de Suède, les listes féministes ( Féministes pour une Europe Solidaire) en France, les candidatures féministes en Italie ( sur une liste de soutien à la candidature A.Tsipras) – portent l’ambition de vouloir changer les politiques européennes actuelles en faisant entendre les revendications des femmes. Dans la mesure où toutes les formes de combat et de résistance sont à mener dans leur convergence, et bien que FAE considère que seule la défense des droits des femmes ne fait pas un projet de société, nous pensons que rendre public ce qui reste trop souvent privé, n’est pas vain .