François Hollande doit obtenir la libération d’Amina Sboui

Communiqué de presse des féministes en mouvements du 4 juillet 2013
jeudi 4 juillet 2013
par  Ruptures
popularité : 83%

Communiqué de presse des féministes en mouvements du 4 juillet 2013

François Hollande doit obtenir la libération d’Amina Sboui

François Hollande est aujourd’hui en déplacement officiel en Tunisie. Le collectif des "Féministes En Mouvement" s’est adressé à lui par lettre ouverte afin qu’il y obtienne la libération d’Amina Sboui.

Militante FEMENs, Amina Sboui est à ce jour toujours détenue en Tunisie pour avoir écrit sur le muret d’un cimetière le mot « FEMEN » et manifesté seins nus. La détention de cette jeune femme, si elle était suivie d’une condamnation à une peine de prison, enverrait un message bien sombre, à la Tunisie et au monde : lorsqu’une femme se rebelle, le pouvoir sait la faire taire.

Notre collectif, composé de plus de 40 associations féministes, demande au Président de la République française de rappeler à son homologue tunisien l’adoption en 1999 à l’ONU de la déclaration des droits des défenseurs et défenseuses des droits humains qui garantit la liberté d’expression.

Nous rappelons à François Hollande qu’il avait su rendre hommage à la jeune Malala Yousufzai, victime des foudres des Talibans pour avoir osé réclamer le droit d’aller à l’école. Amina Sboui aussi s’est battue, Amina Sboui aussi subit les foudres du pouvoir en place dans un pays qui lui avait donné le début d’un rêve, celui de la liberté.

C’est aujourd’hui à François Hollande qu’incombe de faire de la France un pays défenseur des droits des femmes, des droits humains. Amina doit être libérée.

Contact presse :

Claire Serre-Combe

06 81 87 31 14