Claude Guéant, néo-féministe ?

lundi 6 février 2012
par  Ruptures
popularité : 22%

Par la rédaction des Nouvelles News le 6 février

Des propos du ministre de l’Intérieur à la nouvelle campagne de l’extrême-droite flamande, la défense des droits des femmes apparaît aujourd’hui comme l’argument idéal pour les tenants du « choc des civilisations »... qui ne semblaient pas trop préoccupés par la question jusqu’ici.

Que de bruit autour des quelques phrases prononcées ce week-end par Claude Guéant ! Pour justifier que « toutes les civilisations ne se valent pas », le ministre de l’Intérieur avance tout particulièrement cet argument : l’égalité entre les hommes et les femmes.

Claude Guéant reprend cet exemple, ce lundi dans Le Figaro. Et tout le week-end, les membres de l’UMP l’ont répété à l’envi. Xavier Bertrand d’évoquer « l’émancipation de la femme », Gérard Longuet « le respect de la femme ». « La lapidation des femmes est quelque chose que nous trouvons très mal », renchérissait le conseiller du président, Henri Guaino.

Lire aussi dans
les nouvelles NEWS

- Plus féministe que moi, tu meurs !

- "L’ordre public immatériel" pour interdire le voile intégral

- Le voile intégral, la République et ses responsabilités

La lapidation des femmes est-elle le marqueur d’une civilisation ? Si le mot n’est pas prononcé, c’est évidemment une charge contre l’islam qui transparaît derrière les mots de Claude Guéant. Ce n’est pas la première fois, et ce n’est sans doute pas la dernière... Europe1, par exemple, veut y voir les prémices de la stratégie de campagne de Nicolas Sarkozy. Pour François Fressoz, éditorialiste au Monde, « c’est le début de "la campagne épicée" souhaitée par Nicolas Sarkozy. La République contre l’islam. »

« Liberté ou Islam ? », slogan de l’extrême-droite flamande

Amusant de voir Claude Guéant se faire le chantre de l’égalité entre hommes et femmes quand son cabinet ministériel compte 17 hommes et... une femme.

Bien moins anecdotique est cette tendance à l’utilisation d’un discours féministe servant à justifier tous les propos, et désormais largement utilisé par la droite dure ou l’extrême-droite.

MyEurop.info observe ainsi l’émergence d’une « internationale ’féministe’ de l’islamophobie ». L’exemple le plus parlant vient de Belgique, où le parti d’extrême-droite flamand Vlaams Belang vient de lancer une campagne de communication sous ce slogan : "Liberté ou Islam ? Osez choisir". Et illustrée par des images de jeunes femmes portant bikini et niqab.

Le symbole du voile intégral, décidément, semble avoir de beaux jours devant lui. Dans Le Figaro, encore, Claude Guéant s’appuie d’ailleurs sur la loi visant à « interdire le port du voile intégral », adoptée l’an dernier, pour dénoncer la position du PS, qui n’avait pas pris part au vote au parlement.

Sans rappeler qu’auparavant les députés avaient adopté, à l’unanimité, une résolution rappelant les valeurs, non pas d’une « civilisation » qui reste à définir, mais de la République, tout simplement. « Les pratiques radicales attentatoires à la dignité et à l’égalité entre les hommes et les femmes, parmi lesquelles le port d’un voile intégral, sont contraires aux valeurs de la République ».