Nos voeux pour 2012

samedi 7 janvier 2012
par  Ruptures
popularité : 18%

Comme tous les ans, en ce début d’année, nous joignons nos vœux à ceux issus d’horizons multiples.

Nous savons bien que nos souhaits les plus forts ne peuvent suffire à freiner les éléments déchaînés et leurs funestes conséquences radioactives que le désastre de Fukushima a révélé ;

ils ne pouvaient pas non plus nous permettre d’entrevoir les espoirs nés des révolutions arabes …

En 2012, nous serons encore surprises et surpris par d’autres souffrances et d’autres joies. Mais, nous devons faire en sorte que nos souhaits les plus forts voient le chemin de leur réalisation :

Pour que cesse la brutalité du système libéral qui écrase les plus démunis dont nous savons que les femmes sont en première ligne ;

Que nous soyons gouvernés selon nos aspirations de justice et d’égalité ;

Que le partage de la démocratie devienne nos vrais objectifs ;

Vœux de paix, de solidarité ;

Vœux pour que le féminisme ne soit plus seulement un combat, mais devienne aussi un mode de gouvernance.

Au-delà des rendez-vous traditionnels féministes des 8 mars et 25 novembre, nous aurons en 2012 à nous confronter aux grands rendez-vous nationaux et internationaux. Notre association en sera présente.

Nous pouvons souhaiter alors que les élections présidentielles prochaines soient l’occasion d’engager de profondes réformes durables pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes … certes elle fait partie des promesses d’un grand nombre de candidat-es qui l’ont inscrit dans leur programme ; promesses que nous n’hésiteront pas à reprendre auprès des candidates et candidats aux élections législatives pour qu’elles soient votées à l’Assemblée nationale concernant l’égalité salariale, les violences faites aux femmes, la marchandisation des corps, la place des femmes dans les prises de décision …

2012 sera aussi le rendez-vous olympique avec ses serments sur fond de discriminations, de festival off de relations tarifées ; et les espoirs attendus de la prochaine conférence internationale du Sommet de la Terre (Rio+20). Nous y serons également, vigilant-es, puisque notre association a été à l’initiative l’année passée du regroupement des associations qui ont formé le Collectif Genre et Développement Soutenable pour allier féminisme et écologie et souligner le chemin qui reste à parcourir.

A toutes et tous, des souhaits d’endurance et de ténacité, et de joies partagées avec tous celles et ceux que nous aimons.

Bien amicalement.

Monique

Monique Dental

Animatrice du Réseau Féministe "Ruptures"


Navigation