Déclaration de la réunion annuelle de l’association des femmes « No-to-war, No-to-NATO » tenue à Dublin en avril 2011

dimanche 22 janvier 2012
par  Ruptures
popularité : 53%

« La résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU n’était pas destinée à devenir un outil militaire. Tout autour du monde, des femmes viennent de célébrer la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies de l’an 2000 concernant « Les femmes, la paix et la sécurité » comme un instrument pour la paix, la démocratie et la prévention de la guerre. Or, depuis que cette résolution fut adoptée, le monde a connu une augmentation considérable des dépenses militaires et un nombre accru de guerres à la fois illégales et désastreuses pour lesquelles la « protection des femmes » fut parfois utilisée comme prétexte.

Ainsi nous voyons l’OTAN invoquer la résolution 1325 alors qu’en même temps, au lieu de maintenir la paix, elle met en place la militarisation et se propage à travers le monde en lançant des guerres agressives. Nous rejetons l’exploitation de la résolution 1325 par l’OTAN qui cherche à manipuler les femmes, en utilisant leurs talents à des fins militaires et en recrutant plus de femmes dans les forces armées. Nous réaffirmons que le sens militariste et masculiniste que l’OTAN donne au mot « sécurité » n’a rien à voir avec la sa sécurité humaine et le bien-être qu’avaient en vue les rédactrices de la résolution 1325. »


Navigation

Articles de la rubrique