Lettre à Jacques Chirac / Juin

mercredi 9 novembre 2011
par  Ruptures
popularité : 53%

Monsieur le Président,

A l’occasion de la Coupe du monde de football en Allemagne, d’immenses affiches publicitaires font la promotion de la prostitution. Elles représentent une femme qui invite à se rendre dans les lieux prévus à cet effet. C’est une publicité qui détourne le slogan officiel : il n’est plus question de se faire des amis, mais de « se faire des petites amies ». De plus, les jambes de cette femme sont en partie recouvertes par les drapeaux de tous les pays sélectionnés. La presse a précisé que ceux de l’Iran et de l’Arabie Saoudite avaient été masqués à leur demande, cela est donc possible !

Nous estimons que la présence du drapeau français cautionne la position réglementariste de la prostitution prise par l’Allemagne et les Pays-Bas en Europe. Or, notre pays a ratifié la Convention de l’ONU du 2 décembre 1949 qui affirme que la prostitution et la traite qui en découle sont incompatibles avec la dignité humaine. C’est pourquoi nous considérons que cette utilisation, inattendue et contestable du drapeau français à des fins publicitaires, est incompatible avec les valeurs et les engagements de la France. En outre, cette position abolitionniste a été réaffirmée à plusieurs reprises, avec force, par l’Etat français, lors des différentes conférences mondiales qui se sont tenues au cours des dernières années. Enfin, le message véhiculé par ces affiches constitue une promotion des positions réglementaristes qui affaiblit la position abolitionniste et, en particulier, celle de la France.

C’est pourquoi nous faisons appel à votre autorité de chef d’Etat pour que les engagements pris antérieurement par l’Etat français soient respectés. A cet effet, nous vous demandons de réaffirmer avec vigueur la position abolitionniste de la France et, par conséquent, d’intervenir pour que soit retiré le drapeau français.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’expression de notre haute considération.

Contacts :
Marche Mondiale des Femmes, Téléphone : 06 80 63 95 25.
Collectif Féministe « Ruptures », Téléphone : 01 42 23 78 15.

Premiers signataires :
Association des Tunisiens en France,
Les Amis de la Commune de Paris,
Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception (CADAC),
Association Citoyennes Maintenant,
Coalition contre le Trafic des Femmes,
Le C.R.I. Mouvement national,
Collectif National Droits des Femmes (C.N.D.F.),
Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures »,
Comité Permanent de Liaison des Associations Abolitionnistes Françaises (C.P.L),
Coordination Française de la Marche Mondiale des Femmes,
Coordination Lesbienne en France, 
Courrier des Balkans,
F.E.M. (Féministes-Ecologistes-mixte),
« Femmes Libres » Radio Libertaire,
Femmes Solidaires,
Ligue Communiste Révolutionnaire,
Maison des Femmes de Montreuil,
MixCité,
Mouvement Jeunes Femmes,
Parti Communiste Français,
Parti Communiste des Ouvriers de France,
Rasl’front,
Réseau Féministe « Ruptures »,
S.N.E.P.- F.S.U. (Syndicat national de l’éducation physique et sportive),
S.O.S. Sexisme,
Union Syndicale Solidaires.

Double de la lettre adressé à :
Monsieur Jean-François LAMOUR, Ministre de la Jeunesse et des Sports
Madame Catherine VAUTRIN, Ministre Déléguée à la Cohésion Sociale et à la Parité
Madame Joëlle VOISIN Chef du Service des Droits des Femmes et de l’Egalité.


Navigation