Triple féminicide : SAKINE-ROJBIN-LEYLA assassinées en 2013 à Paris « L’impunité doit cesser ! »

Appel à manifester samedi 12 janvier 2019 Paris-Gare du Nord, 10h30
dimanche 6 janvier 2019
par  Ruptures
popularité : 48%

Triple féminicide : SAKINE-ROJBIN-LEYLA assassinées en 2013 à Paris
« L’impunité doit cesser ! »

Appel à manifester samedi 12 janvier 2019 Paris-Gare du Nord, 10h30

https://kurdistan-au-feminin.fr/wp-content/uploads/2019/01/Sakine-Fidan-Leyla.jpg

Le 9 janvier 2013, trois militantes et féministes kurdes, Sakine CANSIZ, Fidan (Rojbin) DOGAN et Leyla SAYLEMEZ sont sauvagement exécutées en plein cœur de Paris dans les locaux du Centre d’information du Kurdistan par les

services secrets turcs.

Notre colère et notre douleur sont intactes. Nous condamnons leur assassinat tout en renouvelant nos protestations contre les institutions françaises et les gouvernements successifs qui n’ont toujours pas agi pour que justice soit rendue alors que les auteurs et les commanditaires sont connus.

Depuis 6 ans, le peuple kurde et leurs ami(e)s se battent pour que la vérité éclate et que le rôle joué par le gouvernement turc apparaisse au grand jour. Le 17 décembre 2016, la mort de l’assassin présumé empêche le procès qui était prévu le 23 janvier 2017 d’avoir lieu devant la Cour d’assise. Ce procès aurait dû avoir lieu bien avant si la justice française avait été plus diligente, si elle avait pris en compte le caractère politique de se crime et la gravite de l’état de santé de Güney, connu dès son arrestation. En différant la tenue de ce procès, la France a manqué une occasion cruciale de juger, enfin, un crime politique commis sur son territoire.

Cette attaque inhumaine à l’encontre des trois militantes et féministes kurdes, Sakine CANSIZ, Fidan DOGAN et Leyla SAYLEMEZ est une attaque contre le courage et l’existence de toutes les femmes.

Nous savons que ce meurtre et l’impunité dont a bénéficié l’assassin et dont bénéficient toujours les commanditaires du crime sont des attaques contre le combat des femmes pour la liberté, l’égalité, la justice et la démocratie. Nous savons que toutes les violences contre les femmes sont politiques et idéologiques.

A travers Sakine, Rojbin et Leyla nous commémorons toutes les femmes qui ont été assassinées de Dulcie SEPTEMBER à Berta CACERES du Honduras, à Marielle FRANCO d’Argentine par un ordre patriarcal à travers toutes sortes de violence masculine, de guerre, terreur étatique, d’occupation et d’exploitation. C’est leur mémoire qui suscite notre volonté inébranlable de mettre fin au féminicide.

Nous lançons un appel à toutes les femmes à participer à la grande marche contre l’impunité et pour que justice soit enfin rendue à Sakine ,Rojbin et Leyla.

Trois femmes, trois génération,3 militantes de la paix, assassinées à Paris, l’impunité ne doit pas triompher ! Le féminicide, l’impunité doit cesser. »

Les premières signataires : Femmes Solidaires, Marche Mondiale des Femmes, Réseau Féministe « Ruptures », Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF), France-Kurdistan, Union des Femmes Socialistes (SKB), Laurence Cohen-Sénatrice du Val de Marne et vice présidente de la délégation aux droits des femmes, Danielle Simonnet –Coordinatrice du Parti de Gauche, Halima MENHOUDJ-Adjointe au Maire en charge de la coopération décentralisée, de la solidarité internationale, Le collectif Libertaire Anti- Sexiste, Catherine Samary Féministe Altermondialiste, Fabienne Lefebvre- Conseillère municipale et territoriale de Vitry-sur-Seine, Crysis Caporal-élue Ecologiste Féministe, La Ligue des Femmes Iraniennes pour Démocratie (LFID), Collectif des Amazighs en France, Mouvement jeunes communistes de France (MJCF), La ligue des droits de l’homme(LDH)

Paris, 4 janvier 2019.

Contact courriel : kurdish.women.movement@gmail.com