Bonne année à toutes

samedi 7 janvier 2017
par  Ruptures
popularité : 14%

L’année écoulée se solde par un excédent de mauvaises nouvelles. Les luttes, les résistances, les solidarités seront encore de mise en 2017 et pour longtemps encore.

Nous ne pouvons ignorer ces éclaircies de fin d’année qui ont ému aux larmes certain-es d’entre nous tant nous en étions heureux : Jacqueline Sauvage enfin libre, le recul du pouvoir Polonais face au soulèvement des femmes, Jamila Benhabib acquittée au Canada, la libération des deux jeunes adolescentes lesbiennes au Maroc et, en ce début d’année, la relaxe du résistant solidaire des émigrés à Nice.

Si ces éléments sont bien loin de nous rendre totalement optimistes, ils doivent nous donner l’envie, l’énergie, le courage nécessaire pour affronter l’adversité en 2017.

Le champ des luttes qui s’ouvrent aux femmes est vaste et plein d’incertitude. Les politiques que nous sont promises sont parfois violentes au regard des acquis durement arrachés. Cependant ne nous découragerons pas, nous savons que dans les situations, même les plus difficiles, protester et résister sert toujours, ne serait-ce que pour soi-même.

Nous faisons le choix d’éliminer la haine et la violence qui sont destructrices. Trop de femmes à l’heure actuelle partout dans le monde en sont victimes. Nos luttes contre le système patriarcal n’ont qu’un but, celui de construire de nouveaux rapports entre les femmes et les hommes, basés sur l’égalité et la liberté, seule garantie d’un monde meilleur.

Gardons ce souffle et les convictions qui nous animent au quotidien, parce que nous savons qu’il existe, avec nous, de par le monde, des citoyens-nes, des associations, des membres de la société civile qui mènent ces combats pour le bien commun de l’humanité.

Restons mobilisé-e-s, solidaires, uni-e-s et optimistes malgré tout pour aller de l’avant. La force de notre conviction doit être à la hauteur des espérances de celles et ceux qui souffrent le plus.

Et pour concrétiser notre solidarité féministe internationale, le Réseau Féministe « Ruptures » est signataire des appels aux initiatives suivantes qui se tiendront à Paris, et vous encourage à y participer :

Samedi 7 janvier 2017 à 11 H. Métro Gare du Nord : Manifestation européenne à Paris, comme depuis 3 ans pour demander la justice et que toute la lumière soit faite sur l’assassinat des trois militantes kurdes le 9 janvier 2013 : Sakine Cansiz (co-fondatrice du Parti des Travailleurs du Kurdistan -PKK-), Fidan Dogan (Mmebre du Congrès national du Kurdistan), Leyla Soylemez, jeune millitante kurde.

L’objet est de rendre visibles la situation faite aux femmes emprisonnées en Turquie et le soutien au peuple kurde.

Le 5 janvier 2016, trois autres militantes kurdes ont été tuées par l’armée turque à Silopi, dans le Nord du Kurdistan, lors d’un raid turc dans le quartier de Yesiltepe : Séve Demir, organisatrice du lancement à Nusaybin de la Caravane Féministe Européenne au début de la 4ème marche mondiale des femmes. Elle était membre du Parti Démocrate Régional (BDP), avait purgé quinza ans de prison et était active dans le mouvement politique kurde ; Pakize Nayir, vice-présidente de l’Assemblée Populaire de Silopi ; Fatma Uyar, vice-présidente de l’Union pour la Libération des Femmes.

Dimanche 8 janvier 2017 à 11 H. Esplanade des Droits de l‘Homme Métro : Trocadéro.

Day 1000 solidarité avec les filles de Chibok organisé par la Coordination Je suis Chibok France et le Collectif contre le Terrorisme.

9 janvier 2017 à 12 H. : rassemblement initié par la Marche Mondiale des Femmes à la date anniversaire en hommage aux femmes assassinées pour faits de militantisme. Une réunion publique se tiendra le soir.

Les massacres d’activistes kurdes qui consacrent leur vie à la lutte pour la liberté et à l’émancipation des femmes revèlent la brutalité du gouvernement turc contre les kurdes et le manque de volonté de parvenir à un accord de paix. Une demande a été faite à la Mairie de Paris pour que le portrait des trois militantes kurdes assassinées soient placés sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Bonne année 2017 à toutes et tous.

L’équipe d’animation du Réseau Féministe « Ruptures ».

1er Janvier 2017.