Appel à un rassemblement déclarant l’état d’urgence climatique

vendredi 11 décembre 2015
par  Ruptures
popularité : 15%

Le Réseau Féministe « Ruptures » soutient l’appel au rassemblement déclarant l’urgence d’état climatique et vous invite à participer samedi 12 décembre 2015 à 14 H. aux chaînes humaines géantes pour un climat de paix. RV 14 H. sur le Champ-de-Mars à Paris, face à la Tour Eiffel. Nous porterons des messages d’alerte et de mobilisations à nos dirigeants, mais également aux peuples du monde entier.

JPEG - 122.8 ko

Appel à un rassemblement déclarant l’état d’urgence climatique

Alors que le sommet international, qui se tient en ce moment au Bourget, avait pour mission décisive d’aboutir à un accord universel permettant de stabiliser le climat, tout indique qu’il n’en sera rien. Montrons aux gouvernements que la société civile reste déterminée. Rassemblons-nous samedi 12 décembre à 14h devant la Tour Eiffel ! Signons toutes et tous cet appel et partageons-le !

Afin d’accentuer l’effet de votre soutien, nous avons besoin de vos prénoms, noms et qualité(s). Merci de les indiquer.

Le dérèglement climatique opère dès aujourd’hui dans le monde entier avec une force d’ores déjà inouïe. Il affecte d’innombrables communautés et groupes sociaux. Il bouleverse les écosystèmes et intensifie toutes les formes de domination et d’injustice.

Mobilisé-e-s par l’urgence climatique et l’exigence de justice sociale nous sommes hautement préoccupé-e-s par le déroulement actuel de la COP21. Alors que ce sommet international avait pour mission d’aboutir à un accord permettant de stabiliser le climat, tout indique qu’il n’en sera rien.

Les engagements actés de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ne garantissent en aucune façon un maintien du réchauffement climatique au-dessous du seuil de +2°C à l’horizon 2100, sur lequel s’étaient engagés les États émetteurs. Au contraire, ils nous mènent vers un dérèglement de plus de 3°C, nous faisant franchir les seuils irréversibles et incontrôlables d’emballement du climat.

Les chefs d’État du monde entier, et notamment les États du Nord, n’assument pas leur responsabilité historique dans ce moment décisif. Or, les climatologues le confirment, il ne nous reste plus que quelques années pour agir. Qu’attendons-nous pour reprendre en main la préservation de nos biens communs, au premier rang desquels se situe le climat ?

Alertons ensemble la population mondiale sur ce qui se joue à Paris. En invitant tout d’abord l’ensemble de la société civile à renforcer les alternatives et les solidarités concrètes. En appelant ensuite à la mise en place d’une vaste mobilisation citoyenne, interpellant sans relâche les dirigeant-e-s politiques et économiques en vue de changer le cours des choses, pendant qu’il est encore temps.

Décrétons ensemble l’État d’urgence climatique, et appelons toutes/tous les citoyen-ne-s à se mobiliser massivement ce samedi 12 décembre à 14h à Paris, sur le Champ-de-Mars, devant la Tour Eiffel, que les organisateurs de la COP21 ont prise pour symbole.

Nous y constituerons de très larges chaines humaines, portant les messages d’alerte et de mobilisation que nous adresserons aux peuples du monde pour que « les murs que nous ferons tomber deviennent des ponts ». Nous aurons le visage découvert, signe de notre participation strictement non-violente à ce rassemblement.

Samedi, toutes et tous à Paris pour déclarer l’état d’urgence climatique !

Les Amis de la Terre France, Attac France, Alternatiba, Action Non Violente COP 21, Bizi, Confédération Paysanne, Coordination de l’Action Non-Violente de l’Arche, End Ecocide, Emmaüs Lescar Pau, Mouvement pour une Alternative Non-Violente, Collectif National Pas sans Nous, UNEF.