mercredi 17 mai 2017
par  Ruptures

Lettre ouverte pour la pérennisation d’un Ministère des Droits des femmes

12 mai 2017

Associations, collectifs, fédérations, institutions et universitaires engagés pour l’égalité femmes-hommes interpellent Emmanuel Macron pour que les moyens accordés à ce combat soit à la hauteur. « L’existence de politiques concrètes et transversales visant à l’égalité FH dans tous les secteurs de la société et donc tous les ministères, est essentielle. Mais cette transversalité ne peut être animée sans un Ministère spécifique avec une administration et des délégué.e.s sur l’ensemble du territoire. »

Monsieur le Président,

Vous aviez pris l’engagement que l’égalité femmes-hommes (FH) serait la grande cause nationale de votre quinquennat et nous nous en réjouissons.

L’égalité FH, nous la connaissons, elle est notre horizon. Associations, collectifs, fédérations ou fondations, institutions, universitaires, nous œuvrons dans les écoles, dans les entreprises, dans la rue, partout, chaque jour en France et dans le monde pour qu’elle devienne une réalité. Mieux que quiconque nous le savons, les chiffres des inégalités et des violences faites aux femmes nous le confirment : l’égalité FH ne sera réelle qu’avec une forte volonté politique et les moyens nécessaires à sa mise en oeuvre.

Alors qu’une femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon et que les femmes gagnent toujours 26% de moins que les hommes, il est temps d’atteindre l’égalité réelle, que la vie des femmes s’améliore enfin.

Le rapport « Où est l’argent pour les droits des femmes ? Une sonnette d’alarme » publié par nos organisations, en septembre 2016, a mis l’accent sur l’importance d’accorder des moyens à notre cause et la faiblesse de ceux-ci jusqu’à présent. Sous le précédent quinquennat, le Ministère des Droits des femmes fonctionnait avec le plus petit budget de l’Etat : 0,006% du budget total. Pour mener à bien nos missions et faire progresser significativement la société vers une égalité réelle, il est nécessaire qu’un ministère consacré à cette mission soit doté de moyens suffisants.

L’existence de politiques concrètes et transversales visant à l’égalité FH dans tous les secteurs de la société et donc tous les ministères, est essentielle. Mais cette transversalité ne peut être animée sans un Ministère spécifique avec une administration et des délégué.e.s sur l’ensemble du territoire. Les mandatures précédentes nous l’ont prouvé, lorsque l’un ou l’autre a failli, l’égalité a stagné, voire reculé. Ces deux dynamiques, transversales et spécifiques, sont l’armature étatique sans laquelle notre légitime ambition ne peut se réaliser.

Le budget accordé à nos actions est directement corrélé à l’importance qu’on y porte : le Président Trump mène une bataille au niveau mondial pour faire reculer nos combats en asphyxiant financièrement les organisations qui les portent, notamment en matière de droits sexuels et reproductifs. Dans un contexte européen et international, où la montée des nationalismes et des conservatismes menace sérieusement les organisations de défense des droits des femmes vous affirmeriez, Monsieur le Président, la voix singulière de la France.

· Par Les invités de Mediapart

· Blog : Le blog de Les invités de Mediapart

Signataires : Le Fonds pour les Femmes en Méditerranée, La Fondation des Femmes, Force Femmes, Women’s Worldwide Web, ONU Femmes France, Le Collectif Féministe Contre le Viol, Excision, parlons-en ! Regards de femmes, Les EfFRONTé-e-s, Le Conseil National des Femmes Françaises, Collectif Féministe Femmes Racisées et Antispécistes, Education Féministe, Mémoire Traumatique et Victimologie, En avant toute(s), Élu.e.s Contre les Violences faites aux Femmes, Du côté des femmes de Haute-Garonne, Le Fit-Une femme un toit, Afrika93, Le Mouvement du Nid, Osez le Féminisme ! La Maison des femmes de Paris, Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir, Femmes solidaires, Pour qu’elle Revienne, La Compagnie du Hasard, Le lien théâtre, l’Amicale du Nid, Mouvement HF - Egalité femmes-hommes dans les arts et la culture, Réussir l’égalité Femmes-Hommes, Le Planning Familial, Social Builder, Du côté des Femmes, Femmes Ingénieurs, Catherine Ladousse, co fondatrice et Présidente de l’association du Cercle InterElles, Le Rajfire, L’Assemblée des Femmes, Led By HER, le Cri 93, Femmes contre les Intégrismes, Femmes au-delà des mers, Marche Mondiale des Femmes, Les Glorieuses, l’Égalité c’est pas sorcier ! Fondation Scelles, la CLEF, Bagdam Espace lesbien, IEC / Institut Émilie du Châtelet, Collectif féministe contre le cyberharcèlement, Association Nationale des Etudes Féministes, Réseau Féministe « Ruptures »

Soutiens : Pascale Vion présidente de la Délégation aux Droits des Femmes et à l’Égalité du CESE, Diane Roman, Professeure de droit, Université François-Rabelais, Tours, Marie Gloris Bardiaux-Vaïente, membre du Collectif des Créatrices de Bande dessinée contre le Sexisme, Brigitte Martel-Baussant, membre du Laboratoire de l’Egalité et de la CNCDH, Marie Moinard, Éditrice et scénariste du collectif En chemin elle rencontre, Silvina Stirnemann, photographe, membre de H.I.J.O.S.-PARIS, Sophie Adriansen, écrivaine, Laura Flessel, épéiste, Laura-Maï Gaveriaux, reporter de guerre indépendante.


Articles les plus récents

jeudi 4 mai 2017
par  Ruptures

Non, l’Arabie saoudite ne peut pas défendre les droits des femmes à l’ONU

Non, l’Arabie saoudite ne peut pas défendre les droits des femmes à l’ONU
L’Arabie saoudite, pays où l’on pratique un islam rigoriste, régi par la charia, vient d’être élue membre de la Commission de la condition de la femme des Nations unies pour une période de quatre ans.
Ainsi, dans un vote secret, (...)

mercredi 12 avril 2017
par  Ruptures

Stop Boko Haram : Paris, 13 avril à 16 h, rassemblement Je suis Chibok ­­­­

Stop Boko Haram : Paris, 13 avril à 16 h, rassemblement Je suis Chibok ­­­­
­­ ­­­ ­­­
Le MPCT, le Collectif Contre le Terrorisme et la Coordination Je suis Chibok appellent à se montrer solidaires des otages de Boko Haram et de leurs familles.
Rendez-vous jeudi 13 avril à 16 h à proximité de l’Ambassade (...)

mardi 21 mars 2017
par  Ruptures

Dans le cadre du 8 mars, journée internationale de

Dans le cadre du 8 mars, journée internationale de lutte des femmes
Rencontre-débat : « AUTONOMIE POUR LES FEMMES IMMIGREES-ETRANGERES ! »
Mardi 21 Mars 2017 de 19h00 à 21h30
Mairie du 12 ème arrondissement
130 Avenue Daumesnil 75012 Paris
Organisée par les associations : Africa 93, Femmes (...)

mardi 7 mars 2017
par  Ruptures

8 Mars - Journée internationale de luttes pour les droits des femmes

8 mars
Journée internationale de luttes pour les droits des femmes
Pour Paris
15 h place de la République
15h-15h30 : des ateliers sur la place pour débattre des revendications.
Un atelier de self-défense animé par Alerta Feminista (non mixte)
15h30-15h40 : on fait du bruit : casseroles, (...)